Pamir


Germany, flag

Le naufrage

Le 10 août 1957, le Pamir quitte Buenos Aires pour son voyage de retour avec un plein chargement de 3708 tonnes d'orge en vrac.


Routes de l'ouragan Carrie et du Pamir
Début septembre, une dépression partie de l'ouest de l'Afrique devint un ouragan qui se dirigeait vers les Caraïbes mais qui soudainement changea de route vers le Nord puis l'Est et enfin Est-Sud-Est.

Tôt le matin du 21 septembre, le Pamir fut soudain exposé à des vents violents de Nord-Est - montrant que l'ouragan Carrie devait passer derrière le navire.

Après que les voiles furent amenées rapidement - les dernières tranchées à cause de la force du vent et de l'urgence - le navire se redressa.

Vers 11.00 heure locale, le navire prît soudain de la gîte à bâbord. Des messages XXX (message d'urgence, tout traffic radio doit cesser) furent émis et peu après un SOS : "Fort ouragan, toutes voiles perdues, 35 degrés de gîte, navire dans les environs merci de communiquer". Puis à 14.54 GMT "SOS, SOS, SOS from DKEF rush rush to us, german fourmast broken Pamir danger of sinking, master".


Absecon
Plusieurs navires firent route vers le Pamir mais, à 1.03 heure locale, il chavira et coula 30 minutes apès par 35°57' N et 40°20' W à 600 miles au sud-ouest des Açores.


Geiger


Les recherches, coordonnées depuis le navire des gardes-côtes américain Absecon, durèrent 9 jours.


Plan de recherche


50 navires et les avions de 13 nations y participèrent.


Le canot de sauvetage du Pamir



Le canot de sauvetage du Pamir


Des 86 hommes de l'équipage, dont 52 cadets, seuls 6 survécurent (4 marins et 2 cadets).


Remontée du canot

Cing hommes furent recueillis par le Geiger le 24 septembre (K.-O. Dummer, K. Fredrichs, H.-G. Wirth, V. Anders, K.-H. Kraaz).


Remontée du canot



Un marin sauvé (Die Welt)



Un marin sauvé (Die Welt)



A bord de l'Antilles


Un autre marin (G. Hasselbach) par l'Absecon le 25 septembre. (Témoignage).

Le naufrage eut un grand retentissement international.


A bord du Geiger



Le cadet Volkert Anders avec son père
le capitaine Walter Anders (Die Welt)



Le cadet Volkert Anders avec son père
le capitaine Walter Anders



A bord du Geiger


Quatre mois après, une commission d'enquête à Luebeck ne rendit pas de conclusion tranchée.

Un an après, la Marine allemande mit en service le navire-école à voile Gorch Fock.

Les survivants


Hans Georg Wirth, Marin

Volkert Anders, Cadet

Karl Otto Duemmer, Cuisinier

Karl Kraaz, Cadet

Klaus Fredrichs, Marin

Guenther Hasselbach, Marin

Un autre survivant


Eckart Roch, Cadet, resté à Buenos
Aires à l'hôpital, suite à une chute

Le retour à Casablanca puis Hambourg par British Pathe (ID 134767)

Autre video

L'arrivée à Casablanca par Time Life

L'arrivée à Casablanca puis Hambourg par Point de Vue


Le Capitaine Walter Anders

Walter et Volker Anders

Karl Dummer et Hans Wirth

Walter et Volker Anders


Klaus Fredrichs

Klaus Fredrichs

Karl Dummer

Guenther Hasselbach à Porto Rico

L'Allemagne remercie le garde-côtes Absecon par British Pathe (ID 164122)

Liens


Absecon

Geiger
Les cinq marins recueillis par le Saxon furent transférés
sur le Geiger et débarqués à Casablanca

Le HMCS Crusader participa aux recherches. Commander F.W. Bradley, CD, RCN. (1) (2)

Témoignage

L'équipage

Une église avec un canot de sauvetage

Le Pamir