Valparaíso

Chile

Histoire


Valparaíso se situe à 120 km au nord-ouest de Santiago. C'est la capitale régionale et législative du pays.

A l'arrivée des Espagnols, la région faisait partie du secteur sud de l'empire Inca. La population vivait dans de nombreux villages des vallées et sur la côte.



Don Diego de Almagro, pionnier de la vallée de l'Aconcagua et son capitaine don Juan de Saavedra, le premier à arriver dans la vallée de Quintil, lui donnèrent son nom. Don Pedro de Valdivia fonda Santiago en 1541 et fit de Valparaíso son port le 13 septembre 1544.

La ville

Dès le siècle dernier Valparaíso s'est tenue à la pointe du progrès : installation de la première ligne téléphonique, d'une des premières lignes de chemin de fer du pays et fondation du journal "El Mercurio".



Le premier port de la nation offre une grande variété d'endroits agréables et pittoresques, places, quartiers, ruelles, plages, avenues...



Valparaíso, qui a su maintenir ses traditions, est une source d'inspiration inépuisable pour les artistes.



Valparaíso vint de la mer... ou d'un vent magique. On dit que personne ne peut donner sa date de fondation.



Pendant la colonisation, Valparaíso vit arriver des aventuriers, des soldats, des moines et les premiers livres libéraux qui préparèrent l'indépendance.



Il devint alors le premier port du Pacifique. Au milieu du siècle, il ressemblait à la Californie par les étrangers, représentants de companies maritimes et chercheurs d'or. Créoles, anglais, espagnols, allemands et autres firent de Valparaíso un endroit vraiment cosmopolite.


1915

1944



Place de la victoire
Son architecture capricieuse se retrouve dans le nom de ses quartiers : Barón, Cordillera, Alegre, Playa Ancha, Los Placeres.





Dans la plaine, l'église Matriz, la place de la Victoire, le port, la douane et le légendaire quartier chinois sont le coeur maritime de la capitale du Pacifique; haut lieux de capitaines légendaires, vainqueurs du Cap Horn.


Palais du gouverneur






Dans ses cimetières dorment des marins véritables et des marins sur le papier, des capitaines hollandais, des architectes et des chanteurs, des héros et des anonymes, des poètes et des filles...



Valparaíso a une magie dangereuse... on raconte que certains jours, sous un vent spécial, on peut tomber amoureux d'un ascenseur, d'une plage, d'un bar...


Le monument Prat, capitaine de l'Esmeralda (ex Huascar),
tué à la bataille d'Iquique de 1870 contre le Perou


On parle d'un ingénieur qui, sans explication apparente, au milieu d'un voyage de travail, acheta un bar et depuis reste là, en faisant la conversation entre les tables...

Le port


La cale sèche flottante
Le premier quai du Chili fut construit à Valparaíso en 1810, pendant la période coloniale, et fut appelé "Muelle Urrutia".

En 1832 les premiers entrepôts de marchandise furent construits ainsi que d'autres quais en 1831 et 1832.


Le port en 1900 (Ref.)


Le quai fiscal fut construit entre 1870 et 1876. A la fin du XIXème et au début du XXème siècle, Valparaíso était le premier port du Pacifique sud.

Après cette dernière construction, un quai de passager fut construit et appelé "Muelle Prat", terminé en 1884.


Le Pamir s'y est arrêté à chaque voyage entre 1906 () et 1931 ().

Les installations présentes furent construites entre 1910 et 1930. Elles s'étendent sur plus de 2,5 kilomètres.

Ce port traite l'un des plus grands volumes de marchandises du pays par an.



A partir de 1982, le développement du transport par conteneurs a conduit à moderniser les installations. Le secteur privé participe à la manutention.





L'administration qui contrôle les ports est l'Empresa Portuaria de Chile, basée à Valparaíso.

Viña del Mar



De l'autre côté de la baie se trouve Viña del Mar. C'est une station balnéaire et la banlieue chic de Valparaíso.

Photos


Pamir quitte San Antonio, près de Valparaíso,
pour Antofagasta, probablement en 1929

Le Pamir dans la baie de Valparaíso

Les voyages du Pamir

Les ports du Pamir

Le Pamir